mononucleose.org (logo)

Mononucléose: traitement

Il n'existe pas, à ce jour, de traitement spécifique contre la mononucléose infectieuse. La maladie évoluant spontanément vers la guérison dans la totalité des cas, les recherches de traitement sont pratiquement inexistantes. La prise en charge médicale va ainsi consister essentiellement à surveiller l'évolution du patient et prévenir ou traiter d'éventuelles complications.

Recommandations communes

  • Gargarisme avec de l'eau salé : des gargarismes d'eau salée tiède effectués 3 à 5 fois par jours vont soulager les maux de gorges.

  • Paracétamol :le paracétamol peut être pris sans risque pour limiter ou d'éventuels maux de tête.

Attention à l'aspirine!

Chez l'enfant et l'adolescent, la prise d'aspirine au cours d'une maladie virale peut entrainer une réaction gravissime, potentiellement mortelle, appelée syndrome de Reye. Le syndrome de Reye entraîne un décollement de la peau sur l'ensemble du corps. Si cette réaction est très rare, elle justifie d'éviter toute prise d'aspirine chez les patients âgés de moins de 20 ans atteints de mononucléose ou de n'importe quelle autre maladie virale.

Traitement des complications

  • Angine à streptocoque : la mononucléose entraîne une plus grande vulnérabilité faces aux infections, notamment les infection bactériennes. Le risque d'angine bactérienne et d'infection pulmonaire est élevé et justifie un traitement antibiotique. La pénicilline et les antibiotiques dérivés de la pénicilline peuvent entraîner l'apparition d'un rash cutané et doivent être évités avant guérison complète.

Attention aux antibiotiques!

La pénicilline et les antibiotiques dérivés de la pénicilline peuvent entraîner l'apparition d'importante éruptions cutanées et doivent idéalement être évités avant guérison complète. Antibiotiques à risque:

  • Ampicilline (Totapen®, Unacim®)
  • amoxicilline (Clamoxyl®)
  • co-amoxiclav (Augmentin®)
  • bacampicilline (Penglobe®)
  • phénoxyméthylpenicilline (Oracilline®)